Demandez à un gamin ce qu'il voudrait faire plus tard... J'ai 37 ans quand je découvre le tournage sur bois chez un tourneur de Haute Savoie. Pris de passion, je décide de m'équiper et d'affronter mes premiers morceaux de bois; mes gouges s'en souviennent! Après avoir fait un stage chez un très bon tourneur de la région, je travaille plus sérieusement la technique et décide de lancer ma petite entreprise tout récemment. Je travaille principalement les bois locaux (frêne, chêne, bouleau, marronnier, merisier, érable.... ) et renonce à utiliser les essences menacées ou en voie de disparition, et celles qui sont indispensables aux populations autochtones des forêts primaires.

Je resterai apprenti dans l’âme tant il y a d'essences à découvrir. Le partage, c'est notre richesse...

 

Bonne balade au pays du bois tourné!

 

Aurélien